Un mariage rock’n’roll, un amour fou et des amis barjots !

{Charlotte et Benoît}

Date : 04/08/2018 // Lieu : Étampes / Limours
Wedding planner : Flovinno Wedding
Robe : Cymbeline
Costume : Ermenegildo Zegna
Chemise : Emmanuel Khan
Veston :  Manstory
Fleuriste : Sylviane Bouiver
Officiant de cérémonie : Chaher Mohamed Said Omar
Réception : La ferme du couvent

Me voilà à Étampes, en Essonnes, devant chez Mikaël. J’adore ces moments-là où j’arrive chez les gens. Parfois chez les mariés, parfois les parents et parfois chez un frère ou une sœur. Mais il arrive aussi que ce soit un témoins qui ouvre la porte de sa maison au marié pour que ce dernier puisse se préparer. Mikaël prend ce rôle très à cœur. Il est de ces rares amis avec qui tout est possible. Un amis dévoué, à l’écoute, qui sait rassurer et qui sait aussi détendre l’atmosphère lorsqu’elle mérite d’être un peu déridé. Plus tard dans la journée, en plein discours lors de la cérémonie laïque, notre témoin farfelu explique sa « situation » de témoin :
– Vous savez, je crois qu’il n’y a pas de bonne ou de mauvaise situation.
Ce début de discours me rappelle étrangement quelque chose…
– Si je devais résumer ma vie aujourd’hui avec vous, je dirais que c’est d’abord des rencontres, des gens qui m’ont tendu la main.
Et pendant qu’il continue de dérouler un discours qui s’annonce pompeux et interminable, mais surtout déjà entendu dans les salles obscures, les éclats de rires montrent que son auditoire a accroché à sa blague, en référence au lonnnnnng monologue d’Othis (joué par Edouard Baer dans Mission Cléopâtre).
Mikaël, c’est le meilleur pote de Benoit. Quand Benoit est chez Mikaël, il est un peu comme chez lui. C’est la famille. Le contexte qui rassure. Mikaël et sa compagne, Céline, me reçoivent avec une gentillesse extrêmement touchante. Tous les deux, ainsi que leur petit Louis, sont adorable. C’est dans cette ambiance intimiste totalement détendue que Benoit commence à se préparer.
Pendant ce temps-là, Charlotte est chez sa maman où son amie la rejoint pour la coiffer. Ici l’effectif est beaucoup plus important. L’ambiance est bonne aussi, mais légèrement moins calme. Légèrement moins sereine. Une règle à connaitre : plus il y a de monde lors de la préparation des mariés et, si bonnes soient les intentions des personnes en présence, plus le stress monte. Léana tourne autour de sa maman. Elle est intriguée. Mais elle est très patiente pour une petite fille de 2 ans. Elles se font des câlins. Lorsque la coiffure est terminée, Charlotte file à l’étage enfiler sa robe. Une fois la cérémonie civile terminée nous nous dirigeons vers la Ferme du Couvent de Limours. Cet endroit, je le connais. J’y ai déjà couvert un mariage. Mais surtout, c’est ici, à Limours, que mes parents habitent et que j’ai grandi.
Lors de la cérémonie laïque, après la blagounette de Mikaël, son ton change. Sa voix tremble. Il montre soudain une autre facette de sa personnalité beaucoup plus fragile et sensible. Il est ému. Et il n’est pas le seul, car il entraine dans ses larmes les trois quarts des convives. Quant à moi j’ai comme une sorte de… de… poussière dans l’œil…
Cette cérémonie, qui avait commencée par un cortège nuptial rock’n’roll ou chacun était arrivé en dansant, se clôture au son électrique et lourd d’AC/DC. Oui, Charlotte et Benoit sont un peu déglingués dans leur tête ! Et j’adore ! Je m’amuse comme un gamin à leur mariage et j’apprécie tellement cette ambiance de franche camaraderie dans laquelle les choses se passent avec eux…